CIVI

 

Définition


Vous avez été victime d’une infraction pénale (vol, violence, incendie de voiture…).
Vous pouvez obtenir une indemnité quand votre préjudice ne peut être indemnisé par l’auteur ou par d’autres organismes. La demande doit être formulée auprès de la Commission d’indemnisation des victimes d’infractions (CIVI).

Personnes concernées


 

  • Infractions en France

Vous êtes concerné si vous êtes victime directe d’une infraction.

Vous pouvez aussi demander une réparation si vous êtes proche d’une victime et avez personnellement un préjudice personnel dû à cette infraction. C’est le cas par exemple, si votre épouse est hospitalisée et que votre foyer perd un revenu.

  • Infractions à l’étranger

Vous êtes concerné si vous êtes français et victime directe d’une infraction.

Vous pouvez aussi demander une réparation si vous êtes proche d’une victime et avez personnellement un préjudice personnel dû à cette infraction. C’est le cas par exemple, si votre épouse est hospitalisée et que votre foyer perd un revenu.

Conditions liées aux infractions


  • Atteinte à la personne
  • Atteinte grave

Vous pouvez être indemnisé si vous avez été victime direct ou indirecte :

  • D’un fait ayant entraîné une incapacité (permanente ou totale) de travail d’un mois minimum, la mort d’un proche à la suite d’une atteinte grave
  • D’un viol, d’une agression sexuelle ou d’une atteinte sexuelle sur un mineur
  • De la traite des êtres humains

Dans ces cas-là, le montant de l’indemnisation n’est pas plafonné et aucune condition de ressources n’est exigée.

  • Dommage corporel léger

Il convient de remplir toutes les conditions suivantes :

  • Vous être victime directe ou indirecte d’un dommage corporel ayant entraîné une incapacité totale de travail inférieure à 1 mois
  • L’infraction a entraîné des troubles graves dans votre vie
  • Vous ne pouvez pas obtenir une indemnisation de votre préjudice par d’autres organismes

Le montant de l’indemnisation est plafonné à 4 639 €, et vos ressources ne doivent pas dépasser les plafonds de ressources suivants :

         Personne à charges

    
 Ressources mensuelles maximales

Aucune

1 546

11 825
22 103
32 381
42 660
Par personne supplémentaire117

  À savoir : si vous ne pouvez être indemnisé par la CIVI, vous pouvez demander une aide au recouvrement au service d’aide au recouvrement des victimes d’infraction (Sarvi).

           

Demande d’indemnisation


 

  • Dépôt de la demande auprès de la CIVI

La demande doit être adressée, par lettre recommandée avec accusé de réception, au greffe de la CIVI, accompagnée des pièces justificatives (factures, certificats médicaux…).

La CIVI compétente est celle :

  • De votre domicile
  • Ou du lieu de la juridiction pénale saisie de l’infraction
  • Ou qui a déjà été saisie de la même infraction par une autre victime

Si vous êtes Français résident à l’étranger et que les faits ont eu lieu à l’étranger, la CIVI compétente est celle du TGI de Paris.

La demande peut être présentée par un avocat, dont les honoraires peuvent être pris en charge par l’aide juridictionnelle.

  • Délai de saisine de la CIVI

Pour obtenir votre indemnisation, vous devez saisir la CIVI en respectant un certain délai :

  • 3 ans à partir de la date de l’infraction, s’il n’y a pas encore eu de procès
  • Ou, s’il y a déjà eu un procès, 1 an à partir de ladécision définitive rendue par un tribunal pénal

Cependant, la CIVI peut exceptionnellement accepter une demande présentée hors délai pour un motif légitime.

  • Demande de provision

Vous pouvez, à tout moment de la procédure, demander une avance sur l’indemnisation.

Cette avance est accordée :

  • Par le Fonds de garantie des victimes d’actes de terrorisme et d’autres infractions (FGTI) si votre droit à l’indemnisation n’est pas contesté et l’évaluation du préjudice pas terminée. Le versement intervient alors dans les plus brefs délais
  • Ou par le président de la CIVI, même si vous ne remplissez pas les conditions précédentes. Le président de la CIVI doit statuer dans le délai d’1 mois suivant la demande

 

Phase amiable


  • Offre d’indemnisation

La demande est traitée par le FGTI. Il dispose de 2 mois à partir de la réception de votre demande pour formuler une offre d’indemnisation. Il est tenu de respecter ce délai.

Cette offre doit indiquer le montant des indemnités offertes.

Vous disposez alors de 2 mois pour accepter ou refuser l’offre.

  • Réponse à l’offre d’indemnisation
  • Vous acceptez l’offre : vous toucherez votre indemnisation dans un délai d’1 mois.
  • Vous refusez l’offre

Vous pouvez demander une nouvelle offre au président de la CIVI qui est libre de refuser sans se justifier.

Si vous ne recevez pas de nouvelle offre ou si vous refusez la ou les offre(s) proposée(s), la phase amiable prend fin. Attention : votre silence pendant 2 mois vaut refus.

En cas d’échec de la phase amiable


  • Décision de la CIVI

L’instruction de l’affaire se poursuit auprès de la CIVI.

Il est recommandé de fournir à la Commission des renseignements complets, d’assister à l’audience ou de s’y faire représenter par votre avocat.

La CIVI rend une décision. Si une indemnité est versée, c’est le FGTI qui est chargé de verser l’indemnité.

Si vous acceptez la décision, l’indemnité doit vous être versée dans un délai d’1 mois après la notification de la décision de la CIVI.

Si la décision de la CIVI ne vous convient pas, vous pouvez faire un recours.

  • Recours

Vous pouvez faire appel de la décision de la CIVI devant la cour d’appel dans un délai d’1 mois (à partir de la notification de la décision).

À savoir : le FTGI peut faire appel dans les mêmes conditions s’il conteste l’indemnité accordée par la CIVI.

Pour défendre au mieux vos intérêts, Maître EL OUCHIKLI est à votre disposition vous assurant, tout au long de la procédure, un traitement personnalisé, rapide et efficace de votre dossier.